On trouve souvent les huiles essentielles associées entre elles en synergie. On pourrait penser qu’il serait bien plus simple d’utiliser une huile essentielle seule, diluée au besoin dans une huile végétale. Détrompez-vous : les synergies ont tout leur intérêt pour la santé et le bien-être !

Qu’est-ce qu’une synergie d’huiles essentielles ?

En aromathérapie, on parle de synergie lorsqu’on associe plusieurs huiles essentielles (et éventuellement des huiles végétales) entre elles. Créer une synergie consiste à identifier les propriétés recherchées pour un problème donné, et à sélectionner plusieurs huiles pouvant répondre à ce besoin. 

Sur Internet ou en pharmacie, vous pouvez acheter aussi bien des huiles essentielles individuelles que des synergies. Les premières sont destinées aux utilisateurs avertis, qui savent utiliser les huiles essentielles de manière autonome en respectant les précautions d’emploi. Les secondes sont adaptées au grand public : en achetant une “Synergie Douce Nuit” ou une “Synergie Air Pur”, vous n’aurez à vous poser aucune question sur le dosage des huiles ou le mode d’utilisation.

Une synergie est donc un mélange d’huiles essentielles destiné à un usage spécifique. On parle de synergie aussi bien pour les mélanges faits-maison que pour les produits fabriqués en laboratoire.

Chez Family Self Care, nous créons à la demande des synergies sur-mesure grâce à notre application SelfCare1®. C’est très simple : vous indiquez votre besoin, l’application calcule le dosage de la synergie, et le robot connecté vous délivre vos huiles essentielles instantanément, à l’aide de sa cartouche intelligente.

Action décuplée grâce au mélange d’huiles

Dans les livres et les blogs d’aromathérapie, on peut souvent lire que telle huile essentielle est associée à tel usage. On vous recommandera par exemple la menthe poivrée en cas de maux de tête ou la camomille romaine en cas d’insomnie. Vous pourriez donc penser qu’il suffit de diluer l’huile essentielle choisie dans de l’huile végétale pour répondre à votre besoin. Pourtant, l’associer avec d’autres huiles essentielles en synergie présentera de nombreux avantages.

Associer les huiles permet d’augmenter l’efficacité en agissant à plusieurs niveaux. Si vous avez mal au ventre, vous pourrez choisir d’utiliser une huile essentielle spasmolytique comme le basilic exotique pour vous apaiser. En ajoutant une seconde huile essentielle comme le petit grain bigarade, vous décuplerez l’effet apaisant tout détendant votre corps de manière plus large.

Pour chaque besoin bien-être, c’est la logique que nous appliquons afin de concevoir les synergies de notre application SelfCare1®.

Interactions entre les extraits plantes 

En plus de cumuler leurs effets, les extraits naturels peuvent se soutenir mutuellement dans leurs actions respectives, et se révéler ainsi plus efficaces ensemble que séparément. Les médecines traditionnelles orientales, comme l’ayurvéda (Inde) ou la médecine chinoise l’ont bien observé. Dans ces pays, les thérapeutes proposent peu d’extraits de plantes isolés mais préfèrent les combiner pour en faire des remèdes complets.

Malheureusement, en Occident, la communauté scientifique ne s’intéresse que très peu à l’action combinée des plantes entre elles. La préparation Padma 28, issue de la médecine traditionnelle tibétaine et composée de plus de vingt extraits végétaux, est une rare exception. Les Suisses reconnaissent l’efficacité de ce mélange sur les problèmes circulatoires au point de l’avoir mis sur le marché comme médicament.

Nous espérons que la médecine occidentale pourra s’inspirer de cet exemple pour aller bien plus loin et étudier l’action combinée des extraits de plantes sur nombre de troubles du quotidien !

Plus d’huiles essentielles, moins de risques

La synergie permet également de réduire le risque d’effets secondaires, lorsque l’action trop intense d’une huile est atténuée par une autre huile. A titre d’exemple, les huiles riches en phénols (thym à thymol, cannelle de Ceylan, origan compact, …) consommées à haute dose peuvent poser des problèmes sur le foie. Au contraire, les huiles essentielles de citron ou de pamplemousse protègent le foie. En associant thym à thymol et citron en synergie, on peut bénéficier des propriétés des phénols tout en réduisant les effets secondaires au niveau du foie.

De plus, le fait d’utiliser plusieurs huiles essentielles différentes dans une synergie réduit l’exposition à chaque principe actif individuellement. Il y a donc moins de risque de surdosage pour une synergie d’huiles que pour une huile seule. Sur ce point, il faut tout de même être bien renseigné pour ne pas risquer d’associer des huiles contenant des fortes concentrations du même principe actif.

On retrouve cet effet concernant les risques d’allergies. Chez certaines personnes, des allergies sont déclenchées à force d’avoir été en contact avec une substance dans une certaine quantité. En associant les huiles entre elles, on réduit l’exposition à chaque molécule individuellement. Le risque pour une nouvelle allergie de se déclencher est donc atténué.

Le parfum des synergies

Une dernière bonne raison d’associer les huiles essentielles entre elles est l’odeur, caractéristique singulière de ces extraits naturels. Les huiles essentielles ont toutes des odeurs puissantes, plus ou moins agréables selon les goûts de chacun.

Les notes végétales comme le patchouli, l’ylang-ylang ou la fleur d’oranger sont emblématiques en parfumerie. Pourtant, de nombreuses personnes trouvent l’odeur des huiles essentielles extraites des ces mêmes plantes entêtantes. Encore une fois, la différence réside dans le fait d’associer les plantes entre elles.

Sans prétendre à la même harmonie olfactive que les grands parfums, les synergies peuvent sentir nettement meilleur que chaque huile qui la compose. Les odeurs d’eucalyptus ou de ravintsara, évocatrices de l’univers médicinal, ne déclenchent pas forcément des émotions positives. Associées à l’intensité de la lavande ou du petit grain bigarade, elles apporteront une note de fraîcheur, pour une synergie finalement très plaisante. Ce point reste important, car à travers nos émotions, l’odeur joue un rôle significatif dans l’efficacité de nos soins bien-être.

 

Rappelez-vous : cet article, comme le bien-être, mérite d’être partagé avec vos amis et vos proches.

  

Références

Ouvrages :

Guérir avec les forces de la nature, Andreas Michalsen, 2019, Albin Michel

Aromathérapie, Dominique Baudoux, Dunod, 2017

Aromathérapia, Isabelle Pacchioni, 2014, Edition Aroma Thera

×